fbpx

Nom, prénom: Di Stefano, Michele
Compagnie: mk
Pays: Italie
Discipline principale: Dance et performance

BIOGRAPHIE

mk s’intéresse à la performance, la chorégraphie et la recherche sonore. Les dernières productions Robinson, Bermudes et Hey sont en tournée en Italie et à l’étranger ; le groupe a produit aussi des formats d’ambiance et d’installations, tels que Veduta, consacré à la vision prospective de la ville et divers projets spéciaux pour des festivals et des institutions muséales.
Parmi les commanditaires récents : Aterballetto, Korean National Contemporary Dance Company, RIC.CI (Reconstruction Italian Contemporary Choreography), Scuola Paolo Grassi de Milan et la Biennale de Venise.
En 2012, publié par Quodlibet, Agenti autonomi e sistemi multiagente, de Michele Di Stefano et Margherita Morgantin, un texte d’instructions chorégraphiques et de rapports météorologiques.
En 2014, la Biennale Danza di Venezia décerne à Michele Di Stefano le Lion d’argent de la Danse.
Depuis 2010, il reçoit la contribution MIBACT.

RELATIONS AVEC LE TERRITOIRE/LE SPORT/LES ENTREPRISES

Pendant les étapes de résidence sur le territoire sera recherchée et favorisée la complicité avec les personnes qui vivent la montagne à travers leur corps (athlètes, sportifs, freeclimbers, trekkeurs) mais aussi avec ceux qui la considèrent une expérience culturelle. Dans chaque lieu sera adopté littéralement un point de vue pour orchestrer la meilleure condition immersive dans la vision et l’écoute et favoriser la perception d’une écriture terrestre, d’une orographie créative. La compagnie offrira au public local une expérience spectaculaire spécifique, avec l’implication de sujets liés à cette géographie humaine particulière. Elle cherchera également à alimenter le débat sur les questions abordées, par des rencontres et des ouvertures factuelles de travail.

PROJETS PROPOSÉS

  • Résidences sur le territoire et restitutions au public de OROGRAFIA – titre provisoire (juin > août 2018)
  • Production d’un spectacle Parete nord titre provisoire (septembre > octobre 2018)
  • Présentation de Parete nord – titre provisoire dans le cadre de Torinodanza (12 et 13 octobre 2018)
  • Rencontre artiste-sportif à l’occasion de Torinodanza (14 octobre 2018)

Le paysage est connivence, émerveillement du proche et du lointain, traversée.
En collaboration étroite avec le musicien Lorenzo Bianchi Hoesch, la compagnie mk a construit un dispositif immersif et holographique avec le projet « Veduta » qui permet au spectateur d’expérimenter l’espace prospectif de la ville comme un lieu actif de connexions, reliant à la fois le présent et le possible; un paysage qui n’est plus simplement ce qu’on a juste devant nos yeux, mais un concentré de coïncidences et de configurations qui semblent se référer à autre chose.

Cette « chambre avec vue » est désormais ouverte sur un territoire beaucoup plus vaste, qui englobe l’habitat humain et la verticalité de la terre en une seule vision et se configure comme une voie de connexion transfrontalière, couvrant une distance constituée de milieux naturels et d’anthropologies complexes. Prenant les villes de Turin et Chambéry comme les deux extrémités de cette trajectoire de lancement, le lieu de l’enquête sera l’axe de jonction qui suit la courbe des Alpes, rivière sinueuse d’expériences particulières, liée au vécu des petites villes et des grands horizons, c’est-à-dire à la « mise sous tension » de la relation d’ouverture sensible de l’homme à la distance.
Idéalement, le projet – en raison de sa nature de parcours – se développe à travers des étapes situées dans des petites villes, en lien étroit avec les réalités locales et la configuration spécifique du territoire, à la recherche des éléments qui peuvent faire déflagrer la complexité et l’intensité d’un point de vue humain lié à la montagne et aux activités générées par cette condition environnementale et culturelle.
Ce sont les explorations particulières et les relations spécifiques liées aux lieux qui constitueront le contenu de base pour le développement d’un objet performatif – un prototype spectaculaire qui parviendra stratégiquement à contenir le particulier dans un format universel à exporter dans les étapes successives, en transformation continue et en dialogue avec les lieux où il se produit.

Credit photo ANDREA MACCHIA