fbpx

Recherche

 

L’ambition du projet est celle de créer un réseau transfrontalier de sujets culturels, opérateurs touristiques, acteurs économiques, sportifs, ou issus du monde de la recherche et de l’enseignement supérieur, présents sur le territoire identifié entre Italie et France, car le partage des connaissances, des expériences et des intérêts croisés est le moteur de l’innovation.

Corpo Links Cluster ne vise pas simplement à proposer une série de spectacles de haut niveau artistique dans un nouveau cadre (celui de la montagne), mais veut aussi impliquer le territoire. Ceci dans le but de proposer une nouvelle expérience qui puisse laisser une trace importante a ceux qui arrivent (les artistes) et à ceux qui accueillent (les locaux et les habitués de la montagne). Il s’agit donc d’un cluster qui a pour objectif de créer un espace culturel transfrontalier, hors les murs, en rapport avec le tissus économique (entreprise et tourisme) et la culture locale (montagne te sport). Cet espace culturel permet, d’un côté, de contribuer à valoriser le territoire, de l’autre, d’enrichir les artistes qui rentrent en contact avec le territoire.

Le travail d’études et de recherche, coordonné avec l’Université Savoie Mont-Blanc en collaboration avec l’Association Dislivelli, va permettre de comprendre les caractéristiques spécifiques du territoire transfrontalier dans le but d’y insérer de manière adéquate les travaux des artistes. Il s’agit d’ancrer la création et l’innovation dans un système existant des acteurs locaux, porteurs d’une culture au sens large: touristique, sportive, économique. Les études et les analyses scientifiques permettront de déterminer les spécificités nationales ou transfrontalières du territoire, afin que le projet puisse devenir un facteur de valorisation des ressources culturelles existantes et puisse contribuer au renforcement de l’attractivité des lieux.

Cette coopération est destinée aux acteurs locaux (par exemple: hôteliers, gérants de stations de ski, entrepreneurs, opérateurs des services touristiques, etc.) qui essayent de développer leur offre, mais aussi aux habitants et aux visiteurs du territoire. La coopération sera lancée surtout dans les zones de montagne pour lutter contre l’éloignement de la zone montagnarde aux services publiques de la culture.

La recherche portera donc sur:

– l’encadrement territorial de la zone préétablie;

– l’identification des partes prenantes présentes sur le territoire (sportives, culturelles, économiques);

– l’identification et analyse d’études de cas significatives qui présentent des expériences de collaboration entre des mondes différents (culturel, sportif, économique);

– la construction d’une base de données de référence partagée entre Italie et France;

– la publication des résultats de la recherche pour permettre une diffusion la plus large possible.